Mois : février 2015

House of Cards

Auteur : Michael Dobbs

Editeur : Bragelonne

Genre : Thriller

Résumé : Francis Urquhart est au fait de tous les secrets des partis politiques – et il est bien décidé à s’en servir pour devenir Premier Ministre.
Mattie Storin, elle, est une jeune journaliste d’investigation aux dents longues, qui relève le défi le plus excitant de sa vie en découvrant un scandale financier impliquant les plus hautes sphères. Pour révéler la vérité, elle aussi est prête à tout…
Un monde secret de vénalité, de corruption et d’insatiable ambition dans les coulisses du pouvoir.

Mon avis

Je précise que la note que j’ai attribué est grandement subjective et reflète de mes goûts. C’est souvent comme ça mais c’est encore plus le cas sur ce roman . Ce livre m’a été offert, sinon de moi-même je crois que je ne l’aurais jamais lu car la politique est un thème qui m’intéresse très peu.

Comme vous le voyez, j’ai eu beaucoup de mal sur ce roman. Je l’ai lu en faisant des pauses et j’ai même hésité à l’abandonner.
Le style en lui-même n’est pas mauvais. Il est riche et original. Ce qui m’a le plus gêné je crois, c’est le ton. Il est très froid, cynique. Je comprends le but, c’est pour coller au sujet qui dénonce les manipulations politiques et médiatiques. C’est très bien fait, mais pour le coup, cette mise à distance a fait que je suis restée en dehors. Même les personnages n’ont pas réussi à me faire entrer dans leur monde.

Les personnages en eux-mêmes sont très bien construits. Ils sont fouillés et profonds, mais c’est une telle bande de salaud que je n’ai pas pu assez m’attacher ou m’identifier pour vraiment apprécier ma lecture. Et au final, les magouilles politiques de ce roman me révoltent tellement (comme dans la vraie vie) que j’ai eu plusieurs fois envie d’hurler.

Comme je vous l’ai dit, ma note est très subjective. En lui-même ce roman est de qualité, mais ne correspond tout simplement pas à mes goûts. Si le thème de la politique ne vous rebute pas, je vous conseille ce roman. Si vous vous êtes reconnu(e) dans ma chronique, passez votre chemin :mrgreen: .

Les stagiaires

Auteur : Samantha Bailly

Éditeur : Milady

Genre : Contemporain

Résumé : Ophélie, Arthur, Hugues et Alix viennent tous d’horizons différents. Leur seul point commun : ils rêvent de travailler chez Pyxis, entreprise spécialisée dans l’édition de mangas et de jeux vidéo, pilier dans le secteur de l’industrie créative.
Une réalité s’impose rapidement : beaucoup de candidats, peu d’élus. Désormais, le stage est devenu une étape obligatoire pour ces jeunes qui sont à la croisée des chemins dans leurs vies professionnelles et affectives.
Provinciale tout juste débarquée, Ophélie a laissé derrière elle petit ami et logement, et doit faire face aux difficultés de la vie parisienne.
Étudiant en école de commerce, Arthur est tiraillé entre les grands projets qu’on a pour lui et son envie de mettre la finance entre parenthèses. À leurs côtés, Alix, passionnée de mangas, ne jure que par ses sagas favorites, et Hugues, graphiste, teste ses limites dans les soirées électro…
Dans une atmosphère conviviale, travail et vie privée s’entremêlent.
Pourtant, une question demeure en fond sonore : qui restera ?

Mon avis

Je ne savais pas exactement à quoi m’attendre avec ce roman, et finalement, j’ai passé un bon moment. Le style est très fluide et on se laisse très facilement embarqué dans l’histoire.

La narration est découpée en deux parties : une racontée par Ophélie, la stagiaire en communication, et l’autre par Arthur, le stagiaire en contrôle de gestion. Leurs deux points de vue s’enchaînent un chapitre après l’autre. J’aime quand on a plusieurs points de vue tout en gardant la narration à la première personne. J’ai donc été ravie de ce côté-là.

L’autre bon point de ce roman, c’est la construction des personnages. Leur caractère est fouillé, construit. Ils ont une âme propre et une présence incontestable. Ceci même pour les personnages secondaires. Ils ont tous un petit quelque chose qui les rend mémorable. J’ai aimé le caractère cynique d’Arthur même si c’est un profond salaud. C’est pas un spoiler hein, vous le découvrirez dès les premières lignes . Ophélie a su me toucher aussi, mais par son expérience, je me sentais plus proche d’elle. Il y a une réelle évolution des personnages dans cette histoire. Après tout, ce stage est un parcours initiatique, et pour ces stagiaires une réflexion sur eux-mêmes, sur ce que leurs proches veulent qu’ils soient et ce qu’ils sont vraiment. Le passage à l’âge adulte en somme.

Ce roman se passant en milieu professionnel, on n’échappe pas à une critique du marché du travail. Je l’ai trouvé très bien amenée, toute en légèreté, à la fois présente et secondaire à l’intrigue. Heureusement, parce que vu ma situation professionnelle actuelle, ça aurait pu me gâcher le roman . Finalement, pas du tout. Un très bon point en ce qui me concerne.
Pour conclure, j’ai passé un bon moment avec ce roman. Ça aurait pu n’être pas le cas car je ne suis généralement pas fan des histoires contemporaines, mais les personnages riches de cette histoire ont su me convaincre et me séduire. Je me repencherai probablement sur la plume de Samantha Bailly.

Traquée

Saga : Waynest, tome 1

Auteur : Jess Haines

Éditeur : Milady

Genre : bit-lit

Résumé : Quand le chasseur devient la proie…
Le job de détective de Shiarra Waynest est déjà dangereux d’ordinaire. Il le devient davantage quand elle doit accepter un contrat susceptible de renflouer ses caisses vides… s’il ne lui coûte pas la vie. Dans une ville où rôdent la magie et les nonmorts et où vampires et loups-garous ne sont pas toujours ce qu’ils semblent être, Shiarra va devenir une arme secrète dans la bataille entre le bien et le mal… que cela lui plaise ou non.

Continue reading >

La voix de l’esprit

Saga : Ikatar, tome 1

Auteur : Véronique Roméo

Editeur : Bragelonne (Snark)

Genre : Fantasy

Résumé : Jiaan a grandi au sein de la troupe de cirque itinérante de son père où elle se produit régulièrement. Acrobate, elle utilise aussi ses talents pour accomplir des larcins et arrondir leurs fins de mois. Alors le jour où son père lui interdit de réaliser le prochain vol, qui pourrait pourtant les mettre à l’abri du besoin, cela lui met la puce à l’oreille : que lui cache-t-il exactement ?
À l’est du royaume, Theandron et Miraa, les neveu et nièce du roi d’Ikatar, vivent paisiblement malgré la sécheresse qui sévit, et les incidents qui se multiplient dans le duché. Mais un visiteur inattendu va rapidement les plonger dans la tourmente et les intrigues de la cour.
Dans sa quête de vérité, Jiaan va découvrir l’univers des mages de Feydra, et connaître un destin qu’elle n’aurait pas imaginé. Car dans ce royaume où le roi a perdu son fils et unique héritier, un ennemi que l’on croyait oublié œuvre dans l’ombre…

Mon avis

Je ressors mitigée de cette lecture. Il y a les bons ingrédients, mais la recette n’a pas marché sur moi. J’ai conscience qu’une partie de mes sentiments sont instinctifs et que je vais avoir du mal à les expliquer, mais je vais quand même essayer. C’est parti !

Le style de l’auteur est fluide et va à l’essentiel. Il se laisse lire, même s’il ne m’a pas conquise. La mise en place de l’univers et des personnages se fait doucement. On a pas mal d’éléments intéressants, mais gourmande comme je suis, j’aurais aimé en avoir plus. Au final, on en sait très peu sur le royaume.

Le roman enchaîne les moments d’explication, d’action et de développement des personnages. Les personnages… Je pense qu’au final, c’est ce qui me gêne le plus dans cette histoire. De prime abord, je leur ai donné leur chance, voulant apprendre à les connaître… Et au final, je les ai trouvé assez stéréotypés : l’apprentie mage bienveillante mais rebelle et ses deux mentors, l’un loufoque et l’autre plus sévère mais juste ; le héros brave et incorruptible ; le mage maléfique et le traître que j’ai personnellement vu arriver à des kilomètres. Il en ressort un manichéisme que je n’apprécie pas. Bah voilà, j’ai finalement réussi à expliquer mon ressenti .

L’autre défaut qui m’a fait grimacer (voire râler) c’est l’expédition bâclée de certaines scènes, notamment la concrétisation d’une intrigue amoureuse qui m’a fait dire « ah ouais, tout ça pour ça ? ».

En dépit de ça, il y a quand même de belles images et certaines idées originales. J’ai par exemple bien aimé le passage où Jiaan doit s’accoutumer à l’internat des mages, ainsi qu’elle ait été élevée par une bande de forains. J’aurais aimé que cet aspect-là soit plus développé.

Pour conclure, ce n’est pas un livre que je recommanderais les yeux fermés. L’intrigue n’est pas nouvelle et les personnages n’ont pas réussi à m’attirer suffisamment pour voir au-delà. Cela dit, vu la fin du tome, on peut espérer que le tome 2 soit un peu plus palpitant. J’y jetterai peut-être un coup d’œil, mais pas avant un long moment.

Le gardien

Saga : Le retour des Highlanders – tome 1

Auteur : Margaret Mallory

Éditeur: Milady

Genre : Romance historique

Résumé : Après cinq ans passés à se battre sur le continent, Ian MacDonald revient sur son île natale de Skye, où il trouve son clan en péril. Bien décidé à réparer ses erreurs de jeunesse, il doit déjouer les manigances d’un adversaire sans scrupules, et faire face à Sìleas, l’épouse qu’il a délaissée pour partir au combat. Une surprise attend Ian : la gamine maigrichonne qui le suivait partout comme son ombre et qu’il a dû épouser à la suite d’un malentendu, est devenue une jeune femme aussi ravissante que farouche.

Mon avis

Pour finir la semaine, j’avais envie de me lire une petite romance sans prise de tête et Le gardien a très bien fait l’affaire.

J’y ai trouvé un style fluide qui nous emporte facilement du début à la fin. Le vocabulaire simple mais varié nous permettent de visualiser impeccablement les paysages et l’action.

Au niveau des personnages, le roman remplit aussi son office car il nous présente une galerie de personnages haut en couleurs. Je suis assez fan des prologues qui nous présentent les personnages dans leur enfance, et c’est le cas ici. J’ai beaucoup aimé cette première scène qui nous plonge à merveille dans le côté mystique et mystérieux de l’Ecosse. On fait la rencontre de quatre garçonnets turbulents qui viennent interrogés une voyante sur leur avenir. Ils ne se l’imaginent que militaire, mais la voyante préfère leur parler de leur futur amoureux.

Ce premier tome nous raconte ensuite l’histoire de Ian et de la conquête de sa femme Sìleas. Elle aussi a un caractère bien trempé, tellement que certaines de ses réactions m’ont agacés. Même si Ian est parfois vraiment bêta aussi. J’en arrive au principal défaut que j’ai vu dans cette histoire. Certaines scènes et rebondissements sont vraiment convenus et je les ai vu arrivés de loin. Il faut dire que j’ai lu pas mal de romances historiques à une époque, et que je suis assez habituée aux ressorts utilisés. Il en faut plus pour me surprendre.

Pour conclure, même s’il ne révolutionne pas le genre, Le Gardien reste une lecture agréable qui remplit parfaitement son office.

Intuitions

Saga : Intuitions, tome 1

Auteur : Rachel Ward

Editions : Michel Lafont

Genre : jeunesse fantastique

Résumé : Depuis son plus jeune âge, Jem voit des nombres flotter au-dessus des personnes qu’elle croise. C’est le jour où sa mère décède qu’elle en comprend la signification : il s’agit de la date de leur mort. Ce don maudit la pousse à se couper du monde. Jusqu’au jour où elle rencontre Spider…
Alors qu’ils partent ensemble à la grande roue de Londres, un phénomène étrange se produit : pourquoi tous les passants ont-ils le même nombre au-dessus de la tête ? Pris de panique, Jem et son ami prennent la fuite.
Ils seront les seuls survivants de l’attentat qui va suivre, mais aussi les seuls suspects traqués par la police une fois leur identité révélée par les caméras de surveillance.
Mais comment Jem peut-elle expliquer au commun des mortels les raisons de sa fugue, et surtout, comment ignorer la terrible vérité qu’elle peut lire en Spider ?
QUE FAIRE D’UN DON QUAND IL EST MAUDIT ?

Mon avis

Ces dernières semaines, j’ai un peu renoué avec le roman jeunesse. Ça faisait longtemps que je n’en avais plus lu; ce n’est plus mon genre de prédilection; mais j’ai eu envie de retenter l’expérience. Le résumé d’Intuitions me plaisait bien, alors je me suis lancée.

J’ai été surprise car ce n’est pas vraiment ce à quoi je m’attendais. Le style de l’auteur est très bon, je l’ai d’ailleurs trouvé assez riche et adulte, ce qui fut une excellente surprise. En revanche côté histoire, je m’attendais à quelque chose d’encore plus palpitant et plus axé sur le fantastique. Passé cette légère déception, je me suis embarqué dans l’histoire que j’avais sous les yeux.

J’ai eu un peu de mal avec le personnage féminin, qui est l’archétype de l’ado en plein crise : grande gueule, injuste, et un peu stupide parfois. Oublions ces quelques défauts pour nous concentrer sur son don qui est assez intéressant même si effectivement insupportable à vivre : connaître la date de la mort de tous les gens qu’elle rencontre. Tu parles d’un fardeau ! On comprend un peu mieux son caractère.

A cause ou grâce à son don, elle va échapper de peu à un attentat terroriste, et devenir par-là la principale suspecte. Sa fuite commence. J’ai été un peu déçue par le traitement de cette intrigue (bon, faut dire aussi que le contexte dans lequel j’ai lu le livre aide pas ^_^). J’aurais préféré qu’on s’attarde plus sur l’attentat que sur la fuite des deux protagonistes. Légère déception là-aussi.

L’histoire entre Jem et Spider est mignonnette mais j’aurais aimé qu’elle soit un peu plus approfondie. J’aurais aimé avoir le point de vue de Spider aussi, mais bon, c’est un problème récurrent dans les romans narrés à la première personne et uni-focus. Parfois ça passe, mais pour le coup ici, ça m’a vraiment manqué.

Pour conclure, Intuitions est un roman intéressant par son originalité, et vous devriez l’apprécier plus que moi si vous aimez les introspections adolescentes et les petites histoires d’amour mâtinés d’angoisse latente. Si ce n’est pas le cas, le style de l’auteur rend tout de même la lecture plaisante.

Hex Hall

Saga : Hex Hall, tome 1

Auteur : Rachel Hawkins

Editeur : Le livre de poche

Genre : Jeunesse fantastique

Résumé : Sophie Mercer, lycéenne et sorcière, use des pouvoirs sans discernement. Sur ordre d’un puissant magicien, qui n’est autre que son père, elle est envoyée à Hex Hall établissement ultra sélect pour élèves très spéciaux. Spectres, loups-garous et vampires s’y côtoient. Sophie qui est tout sauf discrète, se fait des tas d’ennemis et quelques amis. Parmi ceux qu’elle juge digne d’intérêt, il y a un séduisant jeune sorcier. Mais l’heure n’est pas à la romance : un prédateur se met à attaquer les élèves. Et, Sophie, fille de l’un des enchanteurs les plus puissants au monde, et directeur de Hex Hall, est une cible idéale…

Continue reading >